Problèmes de fertilité

12 tests de fertilité pour les hommes et les femmes qui souhaitent avoir un bébé

12 tests de fertilité pour les hommes et les femmes qui souhaitent avoir un bébé


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Passer des mois à avoir des relations sexuelles avec votre partenaire sans utiliser aucun type de méthode contraceptive et ne pas obtenir de grossesse peut conduire à repenser de sérieuses questions sur d'éventuels problèmes de fertilité et ce qu'ils seraient tests de fertilité pour les hommes et les femmes qui veulent avoir un bébé. Dans l'article suivant, nous vous expliquerons à quoi ressemblerait l'étude à la fois pour eux et pour eux.

Les problèmes de fertilité touchent actuellement un pourcentage de 15% à 17% de la population espagnole, ce qui se traduit par un total de plus de 800 000 couples ayant des difficultés à devenir parents.

Certaines des principales causes d'infertilité sont étroitement liées à l'âge avancé, aux problèmes d'endométriose chez les femmes, aux altérations de la production de sperme chez les hommes, aux problèmes d'érection et à d'autres facteurs de risque, tels que les maladies chroniques, le diabète, les fibromes, la dépression ou maladies sexuellement transmissibles.

Dans ce sens, On estime que 40% des cas d'infertilité sont dus aux problèmes des femmes, 40% aux hommes et 20% à des raisons mixtes ou inconnues. Une situation qui a donné lieu, ces dernières années, à un nombre élevé de naissances par les techniques de procréation assistée et qui semble continuer à augmenter, constituant 3% des nouveau-nés.

De cette façon, Différents tests sont distingués entre hommes et femmes pour découvrir les causes de l'infertilité et ainsi pouvoir évaluer les différents traitements de procréation assistée pour devenir parents.

Il y a six tests de fertilité qui sont effectués sur une femme pour essayer de détecter d'éventuels problèmes qu'elle pourrait avoir en tombant enceinte. Connaissez-les tous!

1. Étude hormonale
L'un des premiers tests fondamentaux à effectuer lors de l'étude de fertilité chez la femme est l'analyse hormonale, avec laquelle il est possible d'exclure ou de corroborer les problèmes endocriniens qui affectent le cycle menstruel. Elle est généralement réalisée au cours des premiers jours du cycle, au moyen d'une prise de sang, pour connaître la fonctionnalité des ovaires, l'hypophyse de la femme et, même, l'état de la réserve ovarienne. Dans cette étude, les niveaux des hormones FSH, LH, progestérone, prolactine, estradiol et AMH sont déterminés.

2. Hystérosalpingographie
Il consiste en l'évaluation des trompes de Fallope et de leur perméabilité à partir d'une radiographie de contraste. Cela se fait après la fin des règles et avant l'ovulation.

3. Échographie transvaginale
Il s'agit d'une échographie avec laquelle il est possible d'évaluer à la fois l'état des ovaires et d'étudier la morphologie de l'utérus. De même, il fournit également des informations sur le bon fonctionnement des ovaires et de l'endomètre pendant le cycle menstruel.

4. Hystéroscopie
Au cours de ce test, un examen endoscopique est effectué pour examiner à la fois l'intérieur de l'utérus et le canal cervical. Avec cela, il est possible de détecter des altérations à l'intérieur de l'utérus, comme des causes d'avortements ou l'impossibilité d'implanter les embryons.

5. Biopsie de l'endomètre
Il implique l'extraction d'un échantillon de muqueuse endométriale pour une analyse ultérieure en laboratoire. À partir de ce test, il est possible de connaître l'existence possible d'infections ou d'anomalies de l'endomètre.

6. Caryotype
Un test sanguin est effectué pour pouvoir étudier le schéma chromosomique. A partir de ce test, d'éventuelles anomalies chromosomiques responsables de l'infertilité peuvent être détectées.

Et qu'en est-il de la partie masculine? Ils subissent également six tests pour détecter tout obstacle à la conception d'un bébé.

7. Séminogramme ou spermiogramme
C'est l'un des premiers tests à être réalisé dans le test de fertilité chez l'homme. Sa fonction première est de vérifier et d'évaluer à la fois la quantité de spermatozoïdes ainsi que sa qualité et sa forme. En outre, lors de la première visite chez le spécialiste en médecine de la reproduction, un examen testiculaire peut également être effectué, dans lequel les testicules sont examinés pour détecter l'apparition possible de bosses ou d'infections.

8. Test d'entraînement (REM)
Ce test complète le précédent et consiste à libérer le sperme de tout fluide ou substance qui le compose. Ensuite, une numération des spermatozoïdes mobiles, connue sous le nom de REM, est effectuée pour savoir lesquels peuvent être utiles dans les techniques de procréation assistée.

9. Études bactériologiques et biochimiques
Il consiste à détecter les infections qui altèrent la qualité du sperme à partir d'un test sanguin ou d'une culture de sperme.

10. Analyse hormonale
Comme dans le cas des femmes, il est nécessaire que l'homme subisse également un test sanguin pour vérifier l'état des niveaux hormonaux de LH, FSH et testostérone. À partir de ce test, il est possible de détecter d'éventuelles anomalies à l'origine de l'infertilité.

11. Biopsie testiculaire
Au moyen d'une ponction, les spermatozoïdes sont extraits des testicules pour une analyse de sperme.

12. Caryotype
Comme dans le cas des femmes, le test de caryotype est également généralement effectué dans l'étude de la fertilité masculine pour trouver les anomalies chromosomiques qui causent l'infertilité.

Une fois que tous les tests appropriés ont été effectués, il est nécessaire d'attendre une période de 3-4 semaines pour connaître les résultats. Par la suite, et après l'évaluation du médecin spécialiste, il est possible de déterminer le traitement de procréation assistée qui convient le mieux à chaque cas particulier.

Selon une étude récente publiée dans la revue Human Reproduction, il existe un risque accru d'être stérile si votre poids à la naissance était faible pour votre âge gestationnel. Cette étude se réfère spécifiquement aux hommes et n'est pas liée à l'infertilité chez les femmes.

Pour ce faire, plus de 5 000 hommes et femmes nés dans les années 80 ont été analysés et suivis jusqu'à fin 2017. Les conclusions de cette étude indiquent que les hommes nés petits pour l'âge gestationnel (bébé avec 10% de poids selon chaque semaine de gestation et par rapport aux autres enfants du même âge gestationnel) présentaient un risque d'infertilité 55% plus élevé que les adultes par rapport aux adultes dans la fourchette de poids appropriée pour l'âge gestationnel.

Le responsable de l'étude souligne qu '«un environnement de croissance sous-optimal pour le fœtus, quelle qu'en soit la raison, pourrait être préjudiciable au développement de la production de spermatozoïdes et des organes reproducteurs». Par conséquent, je souligne à quel point il est important pour la mère de s'occuper de tout ce qui concerne la grossesse afin que cela n'ait aucun effet négatif sur le fœtus, par exemple, qu'elle ne fume ni ne boive et qu'elle prenne soin de son alimentation.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à 12 tests de fertilité pour les hommes et les femmes qui souhaitent avoir un bébé, dans la catégorie des problèmes de fertilité sur place.


Vidéo: Essais bébé: LE conseil clé pour booster ta fertilité (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Braxton

    À mon avis, vous commettez une erreur. Je peux le prouver. Écrivez-moi en MP, on en parlera.

  2. Adofo

    Excellent topic

  3. Durell

    Désolé d'intervenir, mais j'ai besoin d'un peu plus d'informations.

  4. Rushe

    Bonjour passant !!!!



Écrire un message